Sécurité informatique : un investissement onéreux, mais nécessaire

Les prix exorbitants découragent bon nombre d’entreprises. Précisons tout de même que, contrairement aux idées reçues, les petites et moyennes entreprises ne sont pas les seules à négliger la sécurité informatique. En effet, pour les grands groupes, y compris les puissantes multinationales, la sécurité informatique est négligée de manière récurrente.

Tour d’horizon du coût des mesures de sécurité informatique

Le prix moyen d’un pare-feu physique est de 100 dollar, soit plus de 89 euros. Le cryptage des données coûte généralement 235 dollar par ordinateur, soit un peu plus de 211 euros. Mais étant donné que le risque zéro n’existe pas en matière de sécurité informatique, il est vivement conseillé de se doter d’un dispositif de détection d’intrusion. Ce système coûte environ 500 à 600 dollar par mois et par terminal, soit entre 449.38 et 539.276 euros. Cette liste n’est évidemment pas exhaustive. Dans la partie suivante, nous verrons que ces tarifs sont minimes, en comparaison du coût d’une cyberattaque.

Le coût de la négligence ou de la défaillance du système de sécurité

Pour vous rendre compte de la place de la sécurité informatique, sachez qu’une interruption d’activité est estimée à 7 900 dollar (7 095,87) par minute ; le coût d’une brèche peut atteindre les 860 273 dollar (772 629,90 euros) par an, et celui d’une perte de données est de 585 892 dollar (526 139,29 euros) par an. Si les données en questions sont celles de la clientèle, le dommage entraîné par la perte de clients est estimé à plus de 3 millions de dollar (environ 2.7 millions d’euros). Sans compter que l’image de l’entreprise en pâtirait probablement.