Sécurité informatique des entreprises : qu’est ce que le BYOD ?

Le BYOD ou le Bring Your Own Device signifie en français « Apportez vos propres appareils ». Il gagne de plus en plus d’adeptes dans les entreprises. En effet, nombre de salariés s’estiment être plus à l’aise en travaillant sur leur propre appareil : ordinateur, tablette, smartphone qu’avec un matériel du bureau.

Tout d’abord, le BYOD présente un avantage incontestable dans la mobilité des terminaux utilisés. Les salariés ont la possibilité de continuer à travailler, qu’ils soient en voyage d’affaires, en réunion, dans les transports ou tout simplement à la maison. Ils sont ainsi en situation de s’avancer sur leurs obligations professionnelles. Le recours au BYOD laisse un gain de temps considérable, ce qui permettrait aux salariés d’accroître leur productivité. Selon une étude, les employés se servant de leurs terminaux personnels bénéficient jusqu’à 50 minutes de travail.

Il constitue également un avantage financier pour les entreprises, notamment les TPE/PME. Demander aux salariés d’emmener leurs matériels personnels avec eux revient moins chère, donc plus profitable, que d’occasionner la création et l’entretien d’un parc informatique.

Toutefois, ces salariés connectés constitueraient un réel danger pour l’entreprise en matière de sécurité informatique, en l’occurrence la sécurité des données.

Sécurité informatique : inconvénients majeurs du BYOD

Le principal désavantage de la pratique du BYOD se situe au niveau de la sécurité informatique du fait du manque de services informatiques sur ces appareils. Les entreprises peuvent être confrontées aux fuites de données. En effet, les terminaux personnels apportés par les salariés ne sont pas forcément soumis à des contrôles. Or, ils ont la possibilité de consulter et de traiter des données jugées confidentielles et stratégiques par l’entreprise. De plus, ces terminaux personnels ne sont pas de toute nécessité protégés (sans mot de passe, pas de cryptage, Antivirus et Pare feu souvent absents, installation d’application non sécurisée…) ce qui les rend vulnérables face aux éventuelles attaques. Il existe également un risque pour les terminaux connectés au réseau interne tel que la propagation de virus. A part cela, les connexions wifi et les serveurs pourraient facilement arriver à saturation du fait de l’ajout d’une multitude de terminaux mobiles, que ce soit en termes de ressources réseaux ou en bande passante.

Par ailleurs, d’après les études, la majorité des utilisateurs du BYOD accaparent leurs temps de travail sur Internet pour des raisons personnelles. Cette situation les rendrait ainsi moins productifs. De quoi interpeller les entreprises à considérer une éventuelle interdiction du BYOD.