Sauvegarde informatique : zoom sur la révolution du stockage

Si l’on en croit aux dernières informations, Pure Storage va bientôt faire son entrée en bourse. Il nous convient de rappeler qu’il s’agit du meilleur plénipotentiaire d’une tendance qui va révolutionner le secteur de la sauvegarde informatique. En clair, il va introduire les systèmes de stockage à base de technologies Flash dans les data centers.

Ainsi, force est de constater que le marché est en pleine effervescence. Et ce sont ordinairement les startups qui mettent en marche cette innovation. A titre indicatif, le montant des investissements dans les startups orientées dans le stockage d’entreprise a carrément explosé depuis 2010 pour arriver à 1.5 milliards de dollars en 2014 selon CBInsights. La majeure partie des fonds est allouée aux systèmes de stockage électronique. D’après une étude récemment menée par le cabinet Wikibon, intitulée « Report Enterprise Flash vs HDD Projections 2012-2026 », « le stockage électronique devrait offrir un coût/performance moins élevé que le stockage magnétique d’ici 2016 levant ainsi la principale barrière à sa diffusion c’est-à-dire le coût. »

Les systèmes de stockage électroniques ont la côte

Même si les systèmes de stockage électroniques existent depuis plusieurs décennies, seules quelques applications pouvaient en bénéficier. Ces dernières étaient très gourmandes en IOPS pour permettre des accès à la fois fréquents et rapides aux données. Il est à noter que dans la foulée, l’on a constaté aussi des améliorations  au niveau des technologies de stockage magnétique, du moins jusqu’au début du 3è millénaire. Mais John Scaramuzzo, Senior vice Président et General Manager chez Enterprise Storage Solutions, SanDisk Copr a livré sa désolation : « les disques magnétiques sont restés à 15 000 tr/mn ».

Quoi qu’il en soit, la technologie flash remplacera incontestablement la technologie magnétique, bien que le processus de changement soit progressif. En effet, si l’on se réfère aux statistiques, les fournisseurs de stockage traditionnels se prenaient déjà à  proposer des systèmes hybrides en 2007, dans lesquelles les mémoires flash jouaient le rôle de mémoire cache. Et en 2009, l’on a vu apparaître une nouvelle génération de fournisseurs qui mettait en avant des AFA « All Flash-Arryars ». Le marché étant en plein essor, nous verrons une évolution considérable d’ici peu.