Un virage peu évident à négocier

Le Gartner estime que 80 % des données professionnelles sont non structurées. Pour ne pas compromettre leur développement, les petites entreprises doivent notamment se tourner vers une solution de Cloud Computing appropriée, à savoir le Cloud hybride qui garantit une sauvegarde informatique optimale. Ce virage appelle néanmoins à trouver le juste équilibre entre les objectifs (à long et à court terme) et les ressources disponibles. Une démarche impliquant une analyse approfondie de la structure actuelle et les besoins de l’entreprise.

Ressources et compétences

Avant de s’aventurer dans le Cloud hybride, les petites entreprises doivent analyser leurs ressources et leurs compétences. Il s’agit de s’assurer qu’elles soient en mesure de mettre en œuvre une approche de sauvegarde informatique via cette troisième catégorie de Cloud computing, laquelle nécessite effectivement une certaine quantité de ressources financières. Elle impose aussi le recours aux services d’un expert interne maitrisant l’infrastructure Cloud, afin de garantir une meilleure gestion du dispositif. Ce professionnel assure notamment l’accès aux applications et données stratégiques est possible à tout moment. Le Cloud hybride offre également à l’entreprise la capacité de répondre aux besoins en sécurité liés aux données stockées, lesquelles sont la propriété intellectuelle même de l’entreprise. Par ailleurs, les entreprises dotées de sa propre équipe IT feraient mieux de ne pas mettre définitivement une croix sur une approche classique, au profit d’une approche orientée services. En gardant le juste équilibre au niveau des technologies, elles seront plus à même de prévoir des alternatives aux stratégies de développement mises en place en temps normal.