Transfert : une opération peu évidente

Cloud s’avère très efficace en matière de processus de travail. Ce système de sauvegarde informatique permet effectivement d’optimiser le stockage de données ou de les récupérer après un sinistre. Toutefois, le passage des systèmes Exchange et Office sur site vers un système Cloud ou hybride donne encore du fil à retordre aux professionnels de l’informatique.Une idée fataliste constitue l’un des obstacles dans cette opération. Elle porte sur le caractère inévitable de la perte de données lors du transfert. Il suffit pourtant de bien préparer l’opération pour éviter un tel incident. Certes, ce transfert demande tout un lot de travaux et peut devenir stressant. Il offre pourtant la possibilité d’éliminer les éléments superflus, c’est-à-dire ceux qui ne font qu’alourdir un dispositif informatique.

Vérification des données

La vérification des données constitue l’une des étapes de la préparation du transfert vers l’environnement Cloud. Elle relève de la compétence des techniciens spécialisés dans la sauvegarde informatique. En premier lieu, ces derniers feront un tour d’horizon sur l’ensemble des données à transférer. Ils pourraient juger bon de supprimer les anciens e-mails, auxquels on associe le risque d’augmentation du temps de transfert à hauteur de 30 %. Ces éléments superflus sont aussi de nature à décupler le coût du transfert. Les utilisateurs d’Exchange songeront aussi à libérer davantage d’espace pour accueillir, outre les données existantes, d’autres composants essentiels à un bon fonctionnement sur Cloud.