Sauvegarde informatique via Cloud : comment ça marche ?

Pour faire simple, les données sont emmagasinées sur des serveurs distants. Avec le Cloud computing, on loue l’espace de stockage dont on a besoin. Ainsi stockés, les fichiers sont consultables en permanence, depuis n’importe quel périphérique connecté (Smartphone, tablette, smart TV, etc.) Par ailleurs, un hébergeur Cloud peut être public ou dédié – tout dépend des besoins de chacun. En revanche, le Cloud computing privé n’est pas une solution raisonnable en termes de sauvegarde informatique. Car il est davantage connu pour ses piètres performances ou ses problèmes de sécurité des données, pour ne citer que ces exemples. Quoi qu’il en soit, il vaut mieux demander l’avis d’un professionnel avant de choisir un hébergeur Cloud.

Quels sont les avantages du Cloud computing en termes de sauvegarde informatique ?

Déjà, le Cloud computing s’adresse à tout le monde : professionnels, étudiants, hommes ou femmes au foyer, etc. Ce moyen de sauvegarde informatique est pratique dans la mesure où les données sont accessibles en permanence via un périphérique connecté. Vous pourrez par exemple consulter des données professionnelles depuis une destination de vacances exotique. Pratique aussi, parce que vous choisissez l’espace de stockage dont vous avez besoin. Cette souplesse vous permet de louer plus grand ou plus petit au fur et à mesure que vos besoins évoluent. Cette caractéristique est couplée avec la sécurité des fichiers : l’élément le plus important. Attention tout de même à ne pas tomber sur le mauvais hébergeur. Dans le doute, sollicitez les conseils d’un professionnel ou d’un fin connaisseur du domaine.