Prestataire informatique : les obligations d’information

De plus en plus d’entreprises confient la gestion de leur infrastructure informatique à un prestataire externe, cette solution étant considérée comme la plus avantageuse en termes de coût et de service. En effet, le prestataire informatique a pour mission de veiller sur tout le fonctionnement du parc informatique en mettant en place un système de sécurité et en intervenant en cas de problèmes. Mais son contrat renferme également les obligations d’information lui permettant de rester en contact avec l’entreprise.

Créer un échange collaboratif

Les premières lignes qui constituent les obligations d’information sont le devoir de renseignement et le devoir en mise en garde. Ces volets stipulent en effet que le prestataire informatique doit d’une part connaître tous les besoins du client afin de trouver une solution adaptée, et d’autre part lui signaler toutes les éventuelles erreurs qui surviennent sur son système informatique. De son côté, l’entreprise devra communiquer toutes les informations nécessaires au bon déroulement des activités du prestataire ainsi que les moyens mis à disposition pour ce faire en rédigeant un cahier des charges pour que chaque détail soit considéré. Ces volets doivent par ailleurs être examinés dès la signature du contrat d’externalisation.

L’obligation de conseil

Les obligations d’information doivent également constituer le devoir de conseil afin que le prestataire informatique puisse conseiller son client sur la gestion de son système informatique, du choix du matériel adéquat aux solutions logicielles en passant par la sécurité des données. Et avant de lancer une stratégie de prise en main de l’infrastructure IT de l’entreprise, le prestataire devrait être en mesure de mesurer ses impacts sur toute la structure et conseiller son client sur les démarches à adopter. Il doit dans ce cas entrer en contact avec toute l’organisation de l’entreprise pour une gestion plus optimale. Enfin, le prestataire informatique doit respecter l’obligation de confidentialité dans la mesure où il accède à des données confidentielles.