Maintenance informatique industrielle : optimiser le rendement par l’automatisation

L’informatique industrielle consiste principalement à dénicher les moyens d’automatiser davantage l’entreprise. Bien sûr, le technicien ou l’ingénieur est amené à intervenir pour des missions de maintenances traditionnelles, c’est-à-dire l’entretien et la réparation des outils de production, en plus de la prévention des bugs.

Pour optimiser le rendement des systèmes de production, la maintenance informatique industrielle peut aussi consister à concevoir ou mettre à jour de nouveaux programmes et logiciels applicatifs. Puis, trouver de nouveaux moyens d’automatisation, c’est avant tout assurer le fonctionnement et la communication d’un certain nombre de systèmes de production. Un ingénieur en informatique industrielle est d’ailleurs censé manager une ou plusieurs équipes pour donner forme aux projets d’automatisation.

Focus sur les ressources d’un ingénieur en informatique industrielle

La première ressource est managériale puisque l’ingénieur ne gère pas tout seul des systèmes de production à l’échelle industrielle. Que ce soit pour la mise à jour de logiciels applicatifs ou la conduite de projets d’automatisation, l’ingénieur coordonne les tâches de plusieurs équipes de techniciens.

La seconde ressource est évidemment intellectuelle. Déjà, un technicien comme un ingénieur en charge de la maintenance informatique industrielle doivent maîtriser du bout des doigts l’anglais technique, en plus des différents systèmes de production, logiciels et langages de programmation.

Enfin, plusieurs grandes écoles françaises proposent une spécialisation dans l’informatique industrielle. Entre autres, on peut citer Centrale Lille, les Mines de Nantes, Polytech Grenoble, Polytech Nantes, Polytech Nice… Sinon, un autre cursus est possible après l’obtention d’un bac+2 en prépa. Ce parcours permet de décrocher, entre autres un DUT, option Génie électrique et informatique industrielle.