La maintenance va bien au-delà de l’entretien et la réparation des matériels

L’entretien et la réparation des outils de travail sont les missions traditionnelles du technicien de maintenance informatique. Mais il est également amené à concevoir ou mettre à jour des logiciels ou des applications dont l’entreprise a besoin. De ce fait, non seulement le chargé de maintenance doit être au fait de l’évolution de l’informatique et du web, mais il doit cultiver un bon relationnel. Ce dernier est important puisque c’est le technicien de maintenance qui va former les utilisateurs des logiciels ou applications nouvellement conçus ou mis à jour. Par ailleurs, il peut également être amené à participer au renforcement de la sécurité du système d’information (SSI) de l’entreprise. Après tout, les matériels qu’il répare et les logiciels ou applications qu’il installe, contiennent des données confidentielles.

Le technicien de maintenance face aux enjeux de la SSI

Comme on l’a souligné dans le paragraphe précédent, il est en charge de la formation des salariés pour l’utilisation de nouveaux matériels, logiciels ou applications. Par exemple, de nombreuses entreprises fournissent à leurs employés des PDA, des Smartphones ou des tablettes. Or, l’usage de ces périphériques mobiles, surtout en dehors des locaux de la société, est source de vulnérabilité selon les dires des spécialistes de la sécurité informatique. Le chargé de maintenance est donc censé adapter ces outils aux contraintes de la SSI. Cela revêt une importance cruciale d’autant que seuls 27 % des entreprises interdisent l’utilisation de ces matériels pour le travail. Il est en outre tout aussi important que les salariés se familiarisent avec les technologies de détection d’intrusion comme IPS ou IDS. Réalisée par le Club de la sécurité informatique (Clusif), l’étude MIPS 2016 (Menaces informatiques et pratiques de sécurité) révèle une nette démocratisation de ces outils dans les entreprises.