Une erreur humaine selon Orange

Ce lundi dans la matinée, une entreprise informatique à Paris a bloqué des sites web sur son réseau. En effet, l’étonnement fut à son comble lorsque les abonnés d’Orange ont voulu visiter OVH, Wikipédia et Google, en voyant que leur recherche les ont dirigé tout droit vers une page du Ministère de l’Intérieur. La page en question est destinée aux sites web bloqués, pour des raisons d’incitation au terrorisme. Mais selon l’opérateur, cela a été engendrée par une simple « erreur humaine ».

Accès refusé pendant des heures

L’entreprise informatique à Paris a essayé de gérer le mécontentement de ses abonnés, en expliquant les véritables raisons de l’incident. C’est ainsi qu’Orange a déclaré que la panne est survenue suite à une opération technique effectuée par ses employés au niveau du serveur. Toujours d’après l’opérateur, ce serait à cause de cette fausse manipulation que ses clients ont eu quelques soucis à se connecter aux sites web mentionnés ci-dessus. A cause de cette erreur, les trois plus grands sites internet ont été considérés comme des sites terroristes. Certains abonnés rapportent même sur Twitter, qu’au lieu d’atterrir sur la page qu’ils voulaient consulter, le message :   « Vous avez été redirigé vers cette page du ministère de l’Intérieur, car vous avez tenté de vous connecter à un site dont le contenu incite à des actes de terrorisme ou fait publiquement l’apologie d’actes de terrorisme» s’était inscrit sur leur écran, les empêchant de lire leurs contenus.

Alors que les clients d’Orange ont subi ce désagrément durant environ une heure de temps, Orange procède au rétablissement de l’accès aux sites. Par ailleurs, il est possible que certains utilisateurs soient dans l’obligation de redémarrer leur box, ou de vider leur cache avant de retrouver une utilisation normale desdits sites. Tout est rentré dans l’ordre, et Orange présente ses excuses pour la gêne que cela a occasionnée.