Archive for Sauvegarde informatique

Sauvegarde informatique : vers des solutions toujours plus avancées

L’expansion des outils de sauvegarde informatique

Les systèmes informatiques ont actuellement tendance à devenir encore plus complexes. C’est surtout en raison de la nature des activités auxquelles ils sont destinés. Aujourd’hui, même les petites structures ont besoin d’un support de sauvegarde informatique large pour mieux conserver les données. Les techniques de sauvegarde en ligne sont alors proposées par de nombreux prestataires informatiques.

La révolution du Cloud hybride

D’après les études menées auprès de nombreuses entreprises, le Cloud Hybrid est actuellement la technique de sauvegarde informatique la plus prisée. Il s’agit d’un dispositif qui associe le Cloud public au Cloud privé. L’avantage d’opter pour une telle stratégie réside dans le fait que les données sont plus sécurisées et que les firmes peuvent choisir le type d’emplacement. Selon certaines sources, cette solution est très répandue dans les pays asiatiques et commence à se faire connaître en Europe. On sait aussi que plus de 75 % des firmes sont globalement concernées. C’est surtout en raison d’une meilleure flexibilité en matière de coûts que les entreprises privilégient cette approche. Cependant, le problème de sécurité informatique est également à prendre en compte.

Les solutions de sauvegarde chez un prestataire

L’expérience et le savoir-faire d’une entreprise informatique seront les critères à connaître si vous songez à établir une collaboration allant dans ce sens. Avec une société comme Adéalis, vos infrastructures seront entre de bonnes-mains. Le site vous donnera un aperçu détaillé des services de la société. En matière de sauvegarde informatique, vous avez d’abord l’offre Cloud ‘IT Liberty qui consiste à l’hébergement intégral de votre serveur. Grâce à ce genre de prestation, votre structure disposera, par exemple, d’une puissance illimitée ainsi que d’un dispositif SLA sur le débit et la bande passante. Le Cloud ‘IT Essential est une autre technique qui consiste à répliquer vos données vers un emplacement sécurisé. Enfin, vous avez le Cloud ‘IT Serenity qui propose d’installer l’infrastructure dans vos locaux ou sur un site dédié.

La sauvegarde informatique : quelles solutions adoptées ?

Le bon choix en matière de sauvegarde informatique

Sauvegarder ses données, pour quelles raisons ?

Avant, les entreprises utilisaient des étagères et de nombreux tiroirs pour ranger les dossiers et les données liés à leurs activités. Ce temps-là est, bien sûr, révolu quand les serveurs et les dispositifs de stockages ont fait leur apparition. Comme les papiers, qui deviennent vraiment encombrants avec le temps, les fichiers, eux aussi, occupent une grande partie des serveurs informatiques des sociétés. Plus les données s’entassent plus on a du mal à les sécuriser. La sauvegarde informatique est utile puisqu’elle permet d’avoir une large base de données et d’y ajouter des mises à jour de temps à autre. C’est un peu comme les historiques, elle sert à enregistrer les flux et les nombreux échanges qui se déroulent quotidiennement au niveau de chaque activité de la société. Elle est donc utile et peut-être même indispensable dans la gestion d’une firme.

Les services de sauvegarde informatique

Afin d’accompagner les PME et TPE dans l’élaboration de leur dispositif de sauvegarde informatique, des prestataires proposent des services à distance. Il s’agit de la gestion et de la protection des données des entreprises. Les clients qui disposent d’un support de sauvegarde local pourront bénéficier d’une infogérance ainsi que d’un système de sécurité sur-mesure. Ceux qui ont opté pour la sauvegarde dans les Cloud auront le choix parmi les différentes offres. La récupération des données deviendra alors plus rapide en cas de problème. La machine sera également flexible et économique et parfaitement sécurisée. Si vous rencontrez d’éventuelles difficultés dans l’utilisation du matériel, faire appel à des techniciens en sauvegarde informatique s’avère utile. Ils pourront également vous conseiller sur la meilleure manière d’optimiser votre système.

Sauvegarde informatique : la tendance est au Cloud hybride

Un virage peu évident à négocier

Le Gartner estime que 80 % des données professionnelles sont non structurées. Pour ne pas compromettre leur développement, les petites entreprises doivent notamment se tourner vers une solution de Cloud Computing appropriée, à savoir le Cloud hybride qui garantit une sauvegarde informatique optimale. Ce virage appelle néanmoins à trouver le juste équilibre entre les objectifs (à long et à court terme) et les ressources disponibles. Une démarche impliquant une analyse approfondie de la structure actuelle et les besoins de l’entreprise.

Ressources et compétences

Avant de s’aventurer dans le Cloud hybride, les petites entreprises doivent analyser leurs ressources et leurs compétences. Il s’agit de s’assurer qu’elles soient en mesure de mettre en œuvre une approche de sauvegarde informatique via cette troisième catégorie de Cloud computing, laquelle nécessite effectivement une certaine quantité de ressources financières. Elle impose aussi le recours aux services d’un expert interne maitrisant l’infrastructure Cloud, afin de garantir une meilleure gestion du dispositif. Ce professionnel assure notamment l’accès aux applications et données stratégiques est possible à tout moment. Le Cloud hybride offre également à l’entreprise la capacité de répondre aux besoins en sécurité liés aux données stockées, lesquelles sont la propriété intellectuelle même de l’entreprise. Par ailleurs, les entreprises dotées de sa propre équipe IT feraient mieux de ne pas mettre définitivement une croix sur une approche classique, au profit d’une approche orientée services. En gardant le juste équilibre au niveau des technologies, elles seront plus à même de prévoir des alternatives aux stratégies de développement mises en place en temps normal.

Sauvegarde informatique : le Cloud computing est-il une solution miracle

Sauvegarde informatique via Cloud : comment ça marche ?

Pour faire simple, les données sont emmagasinées sur des serveurs distants. Avec le Cloud computing, on loue l’espace de stockage dont on a besoin. Ainsi stockés, les fichiers sont consultables en permanence, depuis n’importe quel périphérique connecté (Smartphone, tablette, smart TV, etc.) Par ailleurs, un hébergeur Cloud peut être public ou dédié – tout dépend des besoins de chacun. En revanche, le Cloud computing privé n’est pas une solution raisonnable en termes de sauvegarde informatique. Car il est davantage connu pour ses piètres performances ou ses problèmes de sécurité des données, pour ne citer que ces exemples. Quoi qu’il en soit, il vaut mieux demander l’avis d’un professionnel avant de choisir un hébergeur Cloud.

Quels sont les avantages du Cloud computing en termes de sauvegarde informatique ?

Déjà, le Cloud computing s’adresse à tout le monde : professionnels, étudiants, hommes ou femmes au foyer, etc. Ce moyen de sauvegarde informatique est pratique dans la mesure où les données sont accessibles en permanence via un périphérique connecté. Vous pourrez par exemple consulter des données professionnelles depuis une destination de vacances exotique. Pratique aussi, parce que vous choisissez l’espace de stockage dont vous avez besoin. Cette souplesse vous permet de louer plus grand ou plus petit au fur et à mesure que vos besoins évoluent. Cette caractéristique est couplée avec la sécurité des fichiers : l’élément le plus important. Attention tout de même à ne pas tomber sur le mauvais hébergeur. Dans le doute, sollicitez les conseils d’un professionnel ou d’un fin connaisseur du domaine.

Sauvegarde informatique : comprendre les rouages d’une procédure de sauvegarde

Sauvegarde informatique : l’utilité du protocole et la stratégie y afférente

La procédure de sauvegarde est établie, d’abord pour harmoniser le traitement des données par les employés d’une entreprise : les données à sauvegarder, la durée type du stockage, pour ne citer que ces exemples. Le protocole de sauvegarde informatique précise également les personnes autorisées à manier certains fichiers jugés sensibles, les supports à utiliser ou encore les emplacements de conservation de ces données. En tout cas, sur la base de cette liste non-exhaustive, on comprend que la procédure de sauvegarde informatique limite les dégâts en cas de dysfonctionnement, de perte ou vol de données…

Il existe différents types de protocole de sauvegarde informatique

Le genre de procédure de sauvegarde informatique à adopter dépend des besoins de l’entreprise, et quelque part aussi, des attentes de la hiérarchie.

  • la sauvegarde complète : l’ensemble des documents de travail de l’entreprise est copié de manière systématique ;
  • la sauvegarde différentielle : ce protocole ne concerne que les données récemment modifiées, c’est-à-dire suite à une récente sauvegarde complète ;
  • la sauvegarde partielle : dans la pratique, ce protocole ne concerne que des fichiers sensibles, et il va de soi que seules les personnes autorisées par la hiérarchie peuvent procéder à la copie desdites données ;
  • la sauvegarde incrémentielle : dans ce cas, seules sont copiées les données modifiées suite à un protocole de sauvegarde partielle.

Sauvegarde informatique : encore un long chemin à faire

Transfert : une opération peu évidente

Cloud s’avère très efficace en matière de processus de travail. Ce système de sauvegarde informatique permet effectivement d’optimiser le stockage de données ou de les récupérer après un sinistre. Toutefois, le passage des systèmes Exchange et Office sur site vers un système Cloud ou hybride donne encore du fil à retordre aux professionnels de l’informatique.Une idée fataliste constitue l’un des obstacles dans cette opération. Elle porte sur le caractère inévitable de la perte de données lors du transfert. Il suffit pourtant de bien préparer l’opération pour éviter un tel incident. Certes, ce transfert demande tout un lot de travaux et peut devenir stressant. Il offre pourtant la possibilité d’éliminer les éléments superflus, c’est-à-dire ceux qui ne font qu’alourdir un dispositif informatique.

Vérification des données

La vérification des données constitue l’une des étapes de la préparation du transfert vers l’environnement Cloud. Elle relève de la compétence des techniciens spécialisés dans la sauvegarde informatique. En premier lieu, ces derniers feront un tour d’horizon sur l’ensemble des données à transférer. Ils pourraient juger bon de supprimer les anciens e-mails, auxquels on associe le risque d’augmentation du temps de transfert à hauteur de 30 %. Ces éléments superflus sont aussi de nature à décupler le coût du transfert. Les utilisateurs d’Exchange songeront aussi à libérer davantage d’espace pour accueillir, outre les données existantes, d’autres composants essentiels à un bon fonctionnement sur Cloud.

Cloud hybride : une révolution dans la sauvegarde informatique

Le juste milieu

Le Cloud hybride se matérialise par l’utilisation d’un mix de ressources de Cloud public et Cloud privé. Ce système s’adresse ainsi aux DSI peu enthousiastes à l’idée de confier l’intégralité de leur infrastructure au Cloud public. Ceux-ci peuvent alors trouver le juste milieu en continuant de solliciter leur serveur interne en ce qui concerne la sauvegarde informatique. Effectivement, le Cloud hybride permet de mieux conjuguer les atouts du Cloud public (flexibilité, rentabilité, montée en charge, etc.) avec les soucis liés à la sécurité, à la gouvernance et à la gestion de l’information.

L’évolution de l’infrastructure informatique

L’évolution de l’infrastructure informatique impose un modèle de sauvegarde informatique approprié. Le Cloud hybride révèle alors toute son utilité à l’heure où cette première est actuellement constituée de toute une palette d’applications. A leur tour, chacune d’entre elles exige effectivement un mode de gestion particulier. Certaines applications associées à une certaine forme de réglementation requièrent effectivement un stockage en interne, tandis que d’autres qui se révèlent plus souples peuvent être sauvegardés dans le Cloud public. De cette manière, les DSI peuvent facilement trouver un équilibre entre une infrastructure héritée et les questions liées au coût. A noter enfin qu’une étude récente a permis d’apprendre que les firmes britanniques conservent environ 50 % de leurs applications en interne. Le reste est réparti dans le Cloud privé et le Cloud public.

Sauvegarde informatique: une nécessité vitale pour l’entreprise

Les recommandations pour effectuer la sauvegarde

La sauvegarde informatique des données est très importante dans la mesure où elles représentent une valeur inestimable pour l’entreprise. En effet, la perte de données peut provoquer des conséquences désastreuses pour la poursuite des activités de l’entreprise. Cependant, en cas de dysfonctionnement matériel ou logiciel, ou autre frein lié à la perte de données telles que les cybermenaces, attaques informatiques, il est préconisé d’effectuer la sauvegarde des données personnelles dans un support spécifique. Cela permettra de pouvoir effectuer la restauration des données efficacement et immédiatement.  Les supports de sauvegarde les plus courants sont les disques durs externes, les  clés USB ou les cartes mémoires.

Toutefois, la duplication des données dans un autre support est vivement encouragée surtout pour les données majeures. Des prestataires proposent d’externaliser la sauvegarde des données à partir de solutions de gestion informatisées. Ce sont les techniciens de dépannage informatique. Ce spécialiste pourra vous conseiller et vous orienter à sélectionner les meilleurs supports adaptés à vos besoins. Il est tout à fait possible de  bénéficier, à la demande,  de formation spécialisée en sauvegarde de données afin que vous puissiez être habilité à effectuer vos opérations de sauvegarde et de restauration en personne. Ces formations sont dispensées à partir de tutoriels d’apprentissage sur CD/DVD simples dont la duplication est possible  ou clé USB, carte mémoire, disque dur externe.

L’avantage de recourir à ce service informatique de sauvegarde de données est possibilité de l’effectuer sur terrain selon votre convenance,  à votre domicile ou à votre entreprise. Cependant,  il peut également être réalisé à distance via une assistance informatique.

Le respect de la confidentialité de vos données personnelles

En ayant recours à l’aide d’un technicien de dépannage informatique, la garantie de confidentialité de vos données personnelles est assurée. En effet, le processus de sauvegarde et de restauration dans la plus grande discrétion, par l’engagement  au renforcement de la protection des données personnelles. Les données ne seront pas  manipulées individuellement. Le respect des contenus et leur protection sera garantie, par contre, l’usage non-conforme, la reproduction ou toute modification ou divulgation  à des fins malencontreuses sont strictement interdites.

Sauvegarde informatique : comment archiver en toute sécurité

Mettre ses données en sécurité grâce à la sauvegarde informatique

Que cela soit des données personnelles ou professionnelles, sur un ordinateur à la maison ou au bureau, il est plus que nécessaire de trouver un moyen pour les mettre en sécurité. La sauvegarde informatique n’est pas difficile et chacun peut choisir la solution qui lui convient.

La sauvegarde manuelle des données

On n’est jamais à l’abri d’un problème sur son ordinateur et un rien peut nous faire perdre nos données. Les premières solutions, les plus habituelles pour se créer une ou des archives sont les supports périphériques mobiles. On a le choix entre la clé USC, le CD ou DVD ou encore les disques durs externes.

Il est possible également pour la sauvegarde informatique de mettre les données sur un disque dur composé de plusieurs partitions dans lesquelles on peut toujours disposer des données même en cas de plantage des logiciels ou d’intrusion de virus.

Autres solutions pour sauvegarder les fichiers informatiques

En dehors des supports physiques, on a aussi à notre disposition des sites de sauvegarde de données qui proposent de les garder gratuitement. Mais, bien sûr, pour les supports gratuits, l’espace de stockage est toujours limité. La boite mail est également une bonne solution pour mettre ses données en sécurité. On n’y pense pas toujours mais c’est une bonne astuce pour mettre en sécurité des données non volumineuses.

La sauvegarde informatique via un serveur est aussi une bonne solution pour mettre ses données en sécurité. On peut citer comme exemple les plus courant Dropbox, ou Icloud. Avec Dropbox, on peut placer un fichier dessus et il se chargera de la sauvegarde automatique à chaque modification. Mais on a aussi le choix entre d’autres plateformes comme Cobian Backup, SyncBack ou encore EasyBackup…

Sauvegarde informatique : capital pour la poursuite des activités en toute sérénité

La sauvegarde informatique, facteur de pérennisation et de développement

Un outil de gestion de données pour les PME

La sauvegarde des données est considérée comme une valeur inestimable pour une entreprise Elle représente un investissement technique, humain, matériel, financier… leur perte est significative et pourrait provoquer le déclin de l’entreprise. L’opération consiste à dupliquer et à mettre en sécurité les données contenues dans le système informatique.

L’archivage des données s’effectue dans un disque dur ou système d’exploitation et programmes pour stocker les documents personnels et contenus média généralement utilisées pour les sauvegardes essentielles. La sécurisation des données est impérative pour les entreprises.

Les risques de pertes de données

Plusieurs facteurs peuvent être à l’origine des pertes de données comme les défaillances de matériels, les erreurs logicielles, les actions humaines, ou cataclysmes naturels. Le plus souvent, les données perdues sont irrécupérables. Néanmoins, un système de sauvegarde optimisé limitera grandement cette situation en conservant les informations.

Les méthodes de sauvegarde informatique sur le long terme

Les divers supports de stockage

Les méthodes de sauvegarde peuvent s’effectuer sur plusieurs supports de stockage tels que les disques durs, supports amovibles…variant en fonction de la réception de leurs unités d’extension et de la capacité des réseaux. En effet, les choix diffèrent en fonction des besoins en termes de volume de stockage.

Le NAS « Network Attached Storage »

Les PME utilisent un système de sauvegarde de données ou NAS « Network Attached Storage », en réseau pour sécuriser, sauvegarder, et effectuer le partage des documents. Toutefois, elle permet de les mettre à l’abri d’un plantage. La protection et la sauvegarde de celles-ci est capitale car les données représentent un coût d’investissement, par conséquent, il est indispensable d’éviter de les perdre.

Le meilleur matériel à employer pour faire une sauvegarde est donc le NAS qui centralise l’ensemble des fichiers et fonctionne en réseau. Seulement, en cas de dysfonctionnement de ce dernier, il est plus certain de diversifier les supports de sauvegarde pour plus de sécurité.

En conclusion, les sauvegardes sont un moyen de protéger les investissements en données. L’optimisation du système de sauvegarde est recommandée minimiser la perte de données et en les protégeant. La sécurisation des données est obligatoire pour maintenir l’opérationnalisation de son infrastructure.

« Older Entries