Archive for 19 février 2016

Hébergement informatique : un service de développement pour les PME

Infogérance et maîtrise d’œuvre

L’hébergement informatique est le fait de confier tout ou une partie de la gestion du système d’information afin de mieux appréhender les éventualités et de maîtriser les menaces et/ou les attaques informatiques pouvant survenir.

Les solutions de gestions proposées varient en fonction des besoins de chaque entreprise. Les interventions sont effectuées au niveau des serveurs d’accès à distance pour multiples applications ; puis au niveau de  la messagerie accompagnée d’outils en interaction avec les serveurs, la solution rCloud  qui est un système de stockage et de sauvegarde des données révolutionnaire  au même titre que la  « DropBox », à la différence,  l’ hébergement s’effectue uniquement sous la supervision des techniciens de l’hébergeur en interne. Enfin,  la rCloud Sync Backup  qui est une sauvegarde externalisée de votre infrastructure virtuelle via une connexion cryptée vers notre DataCenter.

L’infogérance est un projet s’inscrivant dans le cadre du développement de toute entreprise qui s’appuie sur trois dimensions.

Les trois axes de déploiement de l’infogérance

  • La Maintenance système

Elle fusionne toutes les opérations Hardware et Software indispensables pour assurer la maintenance, l’évolution  et la sécurisation  des installations informatiques. La prévention des dysfonctionnements est son principal objectif en vue d’assurer la pérennisation du  système informatique aux moyens de contrôle systématique, de surveillance, de mise à jour et de remise à niveau si nécessaire.

  • Le Support utilisateur

Le recours à l’infogérance s’effectue soit de façon ponctuelle ou périodique. Le support utilisateur bénéficie d’un consultant spécialisé qui propose  ses compétences techniques, et ses conseils.  Des interventions promptes sont réalisées par les techniciens de maintenance en cas de panne ou dysfonctionnement. Il bénéficie aussi d’un service de permanence-assistance ponctuelle pour la gestion des besoins des utilisateurs.

L’avantage de recourir à l’infogérance est l’attention particulière accordée au client de pouvoir effectuer une étude du macro-environnement et micro-environnement de votre entreprise. Cette action est réalisée dans le but d’étudier les contraintes et également de proposer une solution de gestion pertinente, adaptée ou « sur mesure » à la taille de votre infrastructure, de votre budget, de vos critères de choix…

  • L’Évolution à la pointe de la technologie

Nos offres de solution de gestion sont étudiées, évaluées, conçues pour se conformer aux exigences et aux normes de références inscrites dans le cadre règlementaire. Nous proposons des solutions réalistes à travers notre expertise pour l’apport de solutions techniques innovantes et fiables. Nos produits sont exceptionnellement élaborés pour satisfaire vos besoins réels dans un contexte de développement informatique très changeant.

La sécurité informatique, un centre de gravité des opérations des PME

La sécurité informatique : les menaces et les risques encourus

Avec les cyber-menaces et les fléaux qui tourmentent les données confidentielles, la gestion des systèmes d’information se doit d’être contrôlée systématiquement. La sécurité informatique a pour mission de conserver, rétablir, et garantir la sécurité des systèmes informatiques.

Les types de menaces proviennent de diverses ressources et les objectifs de la SI sont d’éviter quelconque forme de divulgation, de protection de l’authenticité, de l’utilisation ou de reproduction non-autorisée des données. Des individus malintentionnés sont capables de pirater et de s’infiltrer dans les systèmes réseaux juste pour s’approprier les données informatiques afin de provoquer les pertes de leurs concurrents.

Les champs d’actions de la sécurité informatique

Pour remédier aux failles et pour contrer les attaques, la sécurité informatique se base sur un certain nombre de services qui permettent de mettre en place une réponse appropriée à chaque menace

Les principales natures d’infractions répertoriées sur la SI concernent la confidentialité, l’authentification (entité, origine des données), l’intégrité, les machines, les données (avec possibilité de récupération), les flux des informations.

La sécurité informatique regroupe l’ensemble des moyens techniques, organisationnels, juridiques et humains nécessaires et mis en place pour conserver, rétablir, et garantir la sécurité des systèmes informatiques.

Les champs d’applications de la sécurité informatique

A chaque menace d’attaque active ou passive correspond une stratégie défensive, chacun faisant appel à des techniques différentes pour atteindre les mêmes objectifs. Ces champs sont :

  • la sécurité physique
  • la sécurité personnelle
  • la sécurité procédurale (audit de sécurité, procédures informatiques…)
  • la sécurité des émissions physiques (écrans, câbles d’alimentation, courbes de consommation de courant…)
  • la sécurité des systèmes d’exploitation
  • la sécurité des communications

La sécurité informatique pour une entreprise est le principal point d’ancrage de la stabilité et de la vie des activités de celle-ci

Sécurité informatique : une politique de règlementation conforme

Les règles et les codes de bonne conduite

La mise en œuvre de l’ensemble des règles et des meilleures  pratiques indispensables à la sécurité de votre système d’information présente sous deux formes. L’adoption et l’application de la première se rapportent à la gestion des ressources physiques de l’entreprise. Des règles  sont préétablies  relatives  à l’utilisation des codes d’accès, des mots de passe et identifiants, gestion des accès, logiciels anti-virus, paramètres de filtrage. Les paramètres sont ajustés en fonction des besoins réels de la structure pour une optimisation de la protection des machines.

Par ailleurs, la deuxième particularité concerne plutôt les compétences techniques du personnel de l’entreprise ou des tiers qui manipulent les machines régulièrement. En effet, la reconnaissance des attaques informatiques est difficilement perceptible car elles se manifestent sous forme spams, des liens douteux contenant des pièces jointes dont l’origine des sources est inconnue. Les utilisateurs peuvent effectuer de fausses manipulations risquant d’endommager les systèmes informatiques. L’ordinateur exécute tout simplement les commandes réceptionnées de l’utilisateur. Une formation de rappel sur les précautions et les règles d’utilisation de l’ordinateur doit être effectuée pour les utilisateurs.

Le plan de sécurité informatique :

L’ANSSI (Agence Nationale de la Sécurité des Systèmes d’Information) et la CNIL (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) proposent des formations autour de la réglementation des systèmes d’informations. Leurs sources sont riches en information sur la sensibilisation, les astuces et conseils de gestion de sécurité. Cependant, les  informations demeurent généralistes.

La définition de la politique de gestion des solutions informatiques et des outils doivent être établis en tenant compte des activités, de la taille de la structure. Tous les paramètres et les éléments doivent être considérés pour préserver la sécurité et l’intégrité de vos données. Ces éléments concernent le domaine de spécialisation, les statistiques des utilisateurs, le système. Il est préconisé de faire appel aux conseils d’un spécialiste dans la mise en œuvre d’un plan de sécurité adapté aux besoins de l’entreprise. Les menaces proviennent de sources aussi bien externes qu’interne telles que les virus et programmes malveillants, emails, piratage, espionnage industriel, arnaque, perte d’informations confidentielles, erreur de manipulation.

Enfin, la base d’une sécurité informatique repose sur la gestion des profils, l’utilisation d’un antivirus efficace, une protection firewall ainsi qu’une stratégie de sauvegarde.

Hébergement informatique : un service de développement pour les PME

La nécessité de l’infogérance informatique

L’évolution et la performance des systèmes d’information se trouvent au cœur d’une mutation importante. Les marchés sont de plus en plus nombreux et concurrencés.  Cela entraine une segmentation nettement visible. D’autant plus que les défis et les exigences du marché s’accroissent énormément, une entreprise a la possibilité de  recourir à l’infogérance pour plusieurs raisons. Ainsi, cette entreprise va confier tout ou une partie de son système d’information afin de pouvoir se recentrer sur son cœur de métier ou son domaine d’activité stratégique principal.

En pratiquant l’infogérance, une entreprise est certaine de pouvoir bénéficier d’avantages et de compétences techniques pour le MCO ou Maintien en Condition Opérationnelle des équipements informatiques.

Les trois avantages de l’infogérance

  • Une segmentation précise et ciblée de votre activité
  • Une réduction des coûts grâce à une optimisation de vos ressources
  • Une pérennisation des activités  liées aux opérations de maintenance informatique, et  au monitoring de vos appareils pour contrôler l’activité de vos équipements.

L’infogérance intégrale  ou partielle de votre Système d’Information tels que les  serveurs, postes de travail, réseaux, applications … permet l’opérationnalisation  efficace et certaine. En effet, l’avantage de  collaborer avec un partenaire professionnel détenant une expertise est significative.

 

L’infogérance : une offre adaptée à vos besoins

Le recours à l’infogérance nécessite d’effectuer une étude ajustée en fonction des besoins, des critères, des différents paramètres définis par l’entreprise. L’offre est conçue sur mesure, personnalisée en adéquation avec les nécessités de l’entreprise. Les sociétés spécialisées en conseils et externalisation proposent toujours des solutions de gestion informatique sur mesure permettant d’obtenir de réels avantages. Ces avantages peuvent se traduire en termes de coûts d’équipements, allant de la gestion  à la maintenance, et en fonction de chaque situation. L’infogérance permettra alors à l’entreprise de se mettre à la pointe des nouvelles technologies de l’information (, de pérenniser  ses activités mais surtout d’assurer la protection ainsi que la sauvegarde des données informatiques.

Sauvegarde informatique: une nécessité vitale pour l’entreprise

Les recommandations pour effectuer la sauvegarde

La sauvegarde informatique des données est très importante dans la mesure où elles représentent une valeur inestimable pour l’entreprise. En effet, la perte de données peut provoquer des conséquences désastreuses pour la poursuite des activités de l’entreprise. Cependant, en cas de dysfonctionnement matériel ou logiciel, ou autre frein lié à la perte de données telles que les cybermenaces, attaques informatiques, il est préconisé d’effectuer la sauvegarde des données personnelles dans un support spécifique. Cela permettra de pouvoir effectuer la restauration des données efficacement et immédiatement.  Les supports de sauvegarde les plus courants sont les disques durs externes, les  clés USB ou les cartes mémoires.

Toutefois, la duplication des données dans un autre support est vivement encouragée surtout pour les données majeures. Des prestataires proposent d’externaliser la sauvegarde des données à partir de solutions de gestion informatisées. Ce sont les techniciens de dépannage informatique. Ce spécialiste pourra vous conseiller et vous orienter à sélectionner les meilleurs supports adaptés à vos besoins. Il est tout à fait possible de  bénéficier, à la demande,  de formation spécialisée en sauvegarde de données afin que vous puissiez être habilité à effectuer vos opérations de sauvegarde et de restauration en personne. Ces formations sont dispensées à partir de tutoriels d’apprentissage sur CD/DVD simples dont la duplication est possible  ou clé USB, carte mémoire, disque dur externe.

L’avantage de recourir à ce service informatique de sauvegarde de données est possibilité de l’effectuer sur terrain selon votre convenance,  à votre domicile ou à votre entreprise. Cependant,  il peut également être réalisé à distance via une assistance informatique.

Le respect de la confidentialité de vos données personnelles

En ayant recours à l’aide d’un technicien de dépannage informatique, la garantie de confidentialité de vos données personnelles est assurée. En effet, le processus de sauvegarde et de restauration dans la plus grande discrétion, par l’engagement  au renforcement de la protection des données personnelles. Les données ne seront pas  manipulées individuellement. Le respect des contenus et leur protection sera garantie, par contre, l’usage non-conforme, la reproduction ou toute modification ou divulgation  à des fins malencontreuses sont strictement interdites.

Les éléments fondamentaux pour optimiser la protection d’une sécurité informatique

La flexibilité requise pour une sécurité informatique fiable

Pour toute entreprise, les valeurs de réussite d’une sécurité informatique reposent essentiellement sur deux éléments « la rentabilité et la sécurité ». Cependant, la conciliation de ces deux principes requiert une attention particulière. La gestion des risques est à prévoir durant la conclusion d’une affaire commerciale. En effet, la prise de décision est très importante car elle pourrait avantager les autres entreprises. Cela s’explique  par le fait de privilégier la rentabilité avant la sécurité.

Le principe de conformité a toujours été la base de la sécurité. Ainsi, la finalisation des accords commerciaux était fondée sur le recours à des  checks-lists de sécurité. En revanche, la preuve a été démontrée que le recours des organisations aux checks-lists ne garantit pas la sécurisation informatique. Les pertes de données remettent en cause la conformité. Peu à peu, le recours à d’autres pratiques sont adoptées par les entreprises pour pouvoir se protéger contre ce fléau. C’est dans cette optique que la priorisation des objectifs et des systèmes de sécurité demeure essentielles  pour plus de fiabilité.

L’harmonisation des ressources humaines et des ressources physiques

L’efficacité et la fiabilité d’une sécurité informatique nécessitent un investissement conséquent. Aussi, l’atteinte d’objectifs à long terme est remise en cause par les ressources humaines même si les investissements sont non-négligeables au niveau des ressources physiques. L’informatisation des systèmes permet une avancée technologique intéressante, les solutions de gestion permettent l’analyse statistique des données, la gestion des alertes, le feed-back aux dysfonctionnements de sécurité. Des tutoriels sont mis à la disposition des RH pour leur auto-formation. En effet, il est indispensable que les ressources humaines puissent être habilitées à manipuler correctement les ordinateurs pour éviter tout risque d’erreur informatique. Une distinction au niveau de la  répartition des taches doit-être effectuée entre les tâches informatisées et les tâches manuelles.

Afin de faciliter leur hiérarchisation et leur exécution, les tâches seront catégorisées. Dans les infrastructures, les  données informatiques et leurs processus, les systèmes informatiques, les serveurs et les réseaux doivent être protégés. La sécurité informatique ne prend plus en compte la gestion des codes d’accessibilité ni de l’identité, se traduisant par la l’utilisation du cloud et des smartphones. La base d’interface d’utilisateur sécurisée permet la reconnaissance de l’identité. Une gestion des droits de l’identité et l’accès est alors indispensable. Son actualisation suivant un critère comportemental est recommandé.

Une nouvelle menace sur la sécurité informatique : l’usurpation d’identité

L’augmentation des menaces de sécurité

Les sociétés de sécurité sont actuellement de plus en plus nombreuses et en phase de dépassement face à l’accroissement des alertes liées aux menaces de piratage informatique. En effet, les entreprises se trouvent en difficulté dans leur capacité de gestion et de résolution des problèmes informatiques. La disposition d’un système de gestion de flux des alertes en fonction du nombre d’alertes à gérer. Les capacités de gestion sont non seulement humaines mais aussi physiques. La formation du personnel doit être considérée.

Les vols d’identité : un frein au développement de l’entreprise

De nouvelles formes de piratages informatiques apparaissent telles que l’utilisation frauduleuse d’identifiants et de mots de passe. La plupart du temps, il est difficile de faire face à ce genre de situation pour l’entreprise. Des dysfonctionnements au niveau de la protection du système informatique sont souvent constatés. Cependant, il est éventuellement possible de remédier à cette anomalie. Des solutions œuvrées dans l’étude du comportement des utilisateurs peuvent soutenir la détection des menaces et des diverses utilisations inaccoutumés. Ce type de solution commence à être utilisé et adopté par de nombreuses entreprises actuellement. Selon les statistiques, 70 % des entreprises utilisent ce dispositif. Une des limites est le coût qui reste encore inabordable pour les PME de petites tailles.

Le principal risque d’expropriation ou d’utilisation de l’identité est son usage à des fins malencontreuses. Cette utilisation frauduleuse porte atteinte à la protection des données personnelles, aussi, elle pourrait entrainer de lourdes conséquences financières qui pourraient entraver à la protection de l’entreprise ou de la personne en question.

Des points-clés essentiels pour devenir un professionnel de la sécurité informatique

Maîtriser les systèmes informatiques et le système d’information

Le système d’information est l’élément fondamental de la sécurité informatique. Le spécialiste a pour mission de veiller à l’optimisation et à la fiabilité du système d’information. Le suivi-évaluation, le contrôle…Une solide base de formation technique est indispensable dans le développement système et l’administration réseaux. En effet, cela permettra une représentation synthétique et globale du système d’information.

La formation

Les menaces liés à la sécurité informatique proviennent généralement de grands groupes de réseaux mafieux, soit formés à partir des programmations, ou carrément d’écoles d’ingénieurs informatiques. La formation proposée est usuellement connue sous la distinction de niveau Bac +5 appliquée à de diverses spécialités telles que : Sécurité informatique, Management des risques, cryptologie, ingénierie des systèmes et réseaux…

La reconnaissance et la valorisation de l’expérience professionnelle

Au niveau du marché de l’emploi, le secteur informatique est le domaine qui génère le plus de rentabilité, en effet, la demande est quatre fois plus élevée à celui des diplômés. C’est un secteur en pleine croissance d’autant plus que les coûts d’investissements liés à la formation augmentent tous les ans étant donné l’importance de la sécurité informatique. Le bénéfice de la formation permet d’acquérir des compétences techniques dans le but de mettre au profit des entreprises les expériences acquises. Le profil des candidats recherchés est exigeant car les recruteurs privilégient les titres comme le CISA (Certified Information Sytems Auditor), le CISSP (Certified Information Systems Security Professional) ou encore celui d’AIC (Auditeur Interne Certifié).

Etre à la pointe des nouvelles technologies et des tendances

Pour devenir un as de la sécurité informatique, il est primordial de suivre toutes les évolutions en matière de technologie de l’information et de la télécommunication. En effet, les tendances du marché de l’informatique sont très versatiles. Par conséquent, il est nécessaire de connaître les fondements de la politique de sécurisation informatique. En outre, toutes les mesures et précautions liées aux exigences en matière de normes de sécurité, de sûreté et de mises à jour. Les aléas sont diversifiés, une veille permanente sur le Net est indispensable pour se tenir à jour de toutes les évolutions pour pouvoir faire face aux menaces.

La sécurité informatique : une politique de sensibilisation généralisée

Les principales cibles : les grandes entreprises et les PME

La recrudescence de la cybercriminalité encourage les acteurs économiques et les pouvoirs publics à prendre des mesures de protection pour sécuriser leurs systèmes informatiques. L’exemple du cas de VTech et Ashley Madison, ont réveillé les âmes et conscientisé les entreprises face aux réels dangers liés que représentait la perte de données. Les cybermenaces sont devenus un fléau pour les entreprises. L’Internet Security Threat Report de Symantec a enregistré 35,6% de menaces pour les PME et 59% pour les grandes entreprises en 2015.

La reconnaissance d’une menace informatique n’est pas évidente 

Les menaces liées au piratage informatiques sont difficilement décelables. Les pirates exécutent leurs opérations discrètement. En général, l’envoi d’une menace n’est détectable que seulement 100 jours après son exécution selon le Ponemon Institute pour Arbor Networks. Pour les plateformes E-commerce, le déclenchement automatique des menaces se fait 197 jours après. Par contre, 98 jours pour le secteur financier. Pour y remédier et préserver la sécurisation des données, une surveillance, et un contrôle systématique doivent être effectués par des spécialistes afin de rester en éveil sur les diverses attaques informatiques. Parallèlement, des mesures et des mises en garde sont obligatoires pour améliorer la détection des menaces. Il est essentiel d’utiliser un système de détection de piratage, d’un système de sécurité informatique et d’un logiciel de reconnaissance d’identification.

Les préjudices subis par les cyber-attaques

Une entreprise ayant subi une attaque informatique met du temps à s’en remettre. Les procédures et les processus de remise à niveau et de sauvetage sont longs. Les opérations diverses sont entreprises par le département informatique, outre le blocage des accès non-autorisés, les générateurs de virus, la fermeture des ports, le changement des mots de passe, la mise en quarantaine du système…En effet, il concerne toutes les interventions et actions correctives à mener pour remettre en place tout le système informatique et les systèmes. Ces actions concernent les paramétrages de configuration nécessaires ainsi que la restauration du système, ou des parties infectées du réseau et du remplacement des parties compromises.

Les conséquences judiciaires se traduisent par les dommages collatéraux au niveau des pertes de données. Des pénalités et des amendes sont encourues à l’encontre des entreprises qui ne protègent pas leurs données personnelles. L’entreprise peut-être sanctionnée par l’acquittement de cette amende s’élevant jusqu’à 100 millions d’Euros ou 5% du Chiffre d’Affaires.

La protection de la sécurité informatique doit être réalisée par tous les acteurs et utilisateurs concernés à tous les niveaux et les départements. Une politique de sensibilisation accrue est actuellement menée relatif aux dispositions de sécurité et aux mesures à prendre afin de préserver les intérêts de l’entreprise.

Les attaques informatiques : une entrave à la sécurité informatique

L’amplification des menaces de sécurité

Actuellement, les réseaux et les systèmes informatiques sont menacés d’attaque terroriste via les ordinateurs, les Smartphones et les objets connectés. Ces attaques se manifestent sous plusieurs angles, dont l’objet est d’effectuer des détournements, des fraudes de données, des manipulations diverses portant atteinte à la protection des données personnelles.

Selon le bureau du Cercle de la Sécurité et des systèmes d’informations (CSSI) le cybersabotage ou cyber-terrorisme est l’un des dangers principaux auxquels notre monde est confronté. Elle se déclenche sous forme d’attaques suivant un dispositif alarmant qui a d’importantes retombées sur la protection de l’environnement. Toutefois, des organisations mafieuses s’infiltrent dans les systèmes à travers des techniques avancées pour arriver à des fins malencontreuses. Les cyber-attaques sélectionnent des cibles appropriées pour pouvoir provoquer la crise. Les entreprises sont confrontées à une importante perte de données liées à l’insécurité informatique. Ces attaques se traduisent à travers le piratage connu sous le nom de « hacking ».

L’aggravation de ces assauts informatiques prend une ampleur vertigineuse car elles provoquent non seulement la perte de données mais surtout d’importantes pertes financières. Aux Etats-Unis, la campagne présidentielle américaine risquerait de devenir la prochaine cible d’une cyber-menace quant à l’éditeur américain Varonis. Cette situation risquerait de provoquer une panique généralisée dans la mesure où elle pourrait amener à faire tomber les rideaux. Toutes les traçabilités pourraient ainsi conduire à établir des pistes favorables pour une révélation de l’identité.

Les options stratégiques de cyberattaque :

Les principales méthodes utilisées pour effectuer le piratage informatique est le plus souvent le célèbre « cheval de Troie ». En effet, elle est exécutée à travers la mise en place d’un logiciel malveillant qui a pour mission de détruire les fichiers jusqu’au système intégral. La propagation s’effectue sous forme d’envoi de courriels pour amener les utilisateurs à télécharger ou à ouvrir une pièce jointe sensible. Le cryptage et l’appropriation des données sont entrepris en contrepartie d’argent.

Par conséquent, les fuites de données confidentielles sont d’une importance capitale pour l’entreprise au vue de voir celle-ci couler au fond du gouffre. D’autres formes de menaces apparaissent aussi telles que les espionnages industriels pour en extraire les procédés, les techniques et les méthodes.

Les smartphones : un réel danger pour la sécurisation des données

Les smartphones sont très sensibles car leur utilisation se fait sans protection efficace, ni anti-virus. Malgré leur capacité de stockage conséquent, les mises à jour sont souvent négligées. D’autant plus que les fonctions d’utilisation sont similaires aux ordinateurs. Mis à part, les attaques concernent aussi les objets connectés (voitures, four, maison…).

« Older Entries