Archive for 29 juin 2015

Sécurité informatique : vers de nouvelles tendances

Sécurité informatique : les attaques sont imminentes

Actuellement, les actes malveillants perpétrés par les hackers prennent de l’ampleur, rendant les entreprises et les particuliers de plus en plus vulnérables. Désormais, la sécurité informatique concerne tout le monde car les malwares deviennent plus tenaces. Il ne s’agit donc plus d’éviter les attaques mais de minimiser leurs impacts sur le système informatique. Pour ce faire, il faut mettre en place des ressources pour veiller quotidiennement et en temps réel les éventuels actes malveillants.

Faire appel à des professionnels

Aujourd’hui, le piratage informatique prend une dimension plus technologique. La solution à adopter devrait ainsi répondre au même critère. La mise en place d’un système de sécurité informatique nécessite dans ce cas une expertise plus poussée. Il n’est donc pas rare que bon nombre d’entreprises font appel à des fournisseurs externes pour se protéger des éventuelles attaques, sachant que l’opération doit se faire de manière instantanée et le suivi doit être effectué en temps réel. Les professionnels appellent ce redéploiement le SOC ou le Security Operations Manager. Il n’est donc pas étonnant que cette solution puisse être la nouvelle clé de voûte de la DSI des grandes entreprises, des PME et des TPE pour les années à venir.

Protéger les points non stratégiques

Par peur d’une attaque au cœur de leur infrastructure informatique, les entreprises doublent la sécurité au niveau des zones stratégiques, au détriment des autres structures. Conscients de cette situation, les hackers concentrent désormais leurs activités sur les zones plus vulnérables comme les applications Web. Or, celles-ci concentrent d’innombrables données sensibles, rendant les actes malveillants de plus en plus tenaces. La gestion de ces applications devrait alors constituer ne nouveau bastion de la sécurité informatique afin de limiter au maximum la propagation des malwares. En attendant, entreprises et particuliers devront redoubler de vigilance dans la protection de leurs données personnelles pour éviter ces actes de piratage.

Infogérance : l’assurance d’une entreprise plus développée

L’infogérance, un meilleur vecteur de productivité

Face à l’évolution technologique, les entreprises entrent de plus en plus dans une phase de numérisation de leurs activités. En effet, la majeure partie de leurs tâches repose sur leur DSI, ce qui nécessite le déploiement d’un personnel qualifié et de matériels sophistiqués. L’internalisation des activités informatiques s’avère ainsi plus coûteuse et moins performante. Pour ces raisons, de plus en plus d’entreprises se tournent vers linfogérance pour garantir plus de productivité et pour faire face à la concurrence.

Les avantages sur le plan opérationnel

L’infogérance est reconnue comme étant une solution avantageuse en termes de coûts car elle permet de se libérer des charges liées au recrutement et au matériel, sachant que le déploiement des compétences peut s’avérer très onéreux. Ainsi, en plus de faire des économies, l’entreprise pourra bénéficier d’un service de professionnels. Mais en matière de service, quels sont les réels impacts de l’externalisation de l’infrastructure IT ?

Agissant partiellement ou intégralement sur l’infrastructure informatique de l’entreprise, l’infogérance permet de maîtriser parfaitement les frais de maintenance. Elle permet également de maintenir les logiciels à jour et d’éviter tout risque lié à la sécurité informatique. Elle offre également à l’entreprise l’opportunité de veiller régulièrement sur son système d’information tout en ayant un service instantané en cas de problèmes.

Infogérance : les conditions de réversibilité

Le contrat d’infogérance doit mentionner une clause de réversibilité ou de reprise des actifs au cas où le client change d’avis et souhaite reprendre ses activités en interne. Dans ce cas, la question du transfert de connaissances et de documentation reste très délicate. Afin de limiter toute complication, il est primordial d’entretenir une bonne relation avec le prestataire pour pouvoir régler sereinement la situation. Dans tous les cas, il est recommandé de faire appel à des professionnels de l’infogérance pour pouvoir bénéficier d’un service de qualité.

Hébergement informatique : quels avantages pour l’entreprise ?

Pourquoi recourir à l’hébergement informatique ?

Une entreprise évoluant dans le monde numérique doit constamment veiller à la sécurité et au bon fonctionnement de son parc informatique. Mais pour une prise en charge optimale, le déploiement d’une équipe expérimentée et d’un matériel très élaboré est nécessaire. Ce qui peut paraître onéreux pour certaines PME. Voilà pourquoi l’hébergement informatique auprès d’un prestataire externe est la solution la mieux adaptée à toute structure car elle présente de nombreux avantages à ses bénéficiaires.

Générer une meilleure économie

En termes de coûts, l’hébergement informatique permet à l’entreprise d’effectuer des économies car elle sera exemptée du déploiement d’infrastructures et d’applications onéreuses et complexes. En effet, si elle envisage une gestion efficace de toute son infrastructure informatique, elle devra recourir à un ensemble de services incluant le matériel et le lien de communication, l’espace de stockage, les diverses applications, etc. En choisissant de confier le travail à un prestataire expérimenté, l’entreprise est sure de bénéficier de tous les services nécessaires avec une prise en main professionnelle. De plus, elle sera libérée des charges courantes de fonctionnement (recrutement, électricité, etc.)

Vers une sécurité plus optimale

La perte de données est un cas récurrent chez une entreprise, et ses conséquences sont évaluées sur le long terme. L’hébergement informatique comme solution de sauvegarde des informations est très bénéfique dans la mesure où l’entreprise bénéficiera d’une sécurité optimale à un coût souvent avantageux. D’autant plus que les attaques informatiques perpétrées par les agents malveillants ne cessent de prendre de l’ampleur.

Confier son parc informatique à un prestataire externe permet également à l’entreprise d’optimiser sa capacité d’investissement car au lieu d’investir dans une infrastructure onéreuse, elle optera uniquement pour un service. Ceci lui permettra également d’allouer un budget fixe pour un résultat sûr. Enfin, recourir à l’hébergement informatique est une solution très bénéfique pour accéder librement aux applications.

Sauvegarde informatique : quelle solution choisir ?

Sauvegarde informatique : un rôle fondamental

Les données tiennent une place prépondérante dans le système informatique d’une entreprise. Leur sauvegarde s’avère ainsi capitale afin d’éviter toute perte de fichiers. Ceci pourrait en effet occasionner une panne susceptible de nuire à la société. Souvent effectuée par un prestataire en externe, la sauvegarde informatique peut être complète ou partielle. Il est alors important de définir les besoins de l’entreprise pour choisir la solution la mieux adaptée.

Sauvegarde partielle ou complète ?

L’entreprise a le choix entre une sauvegarde informatique partielle ou complète. La première solution consiste à conserver uniquement les dernières données ou les fichiers ciblés. Elle est idéale pour les entreprises ne souhaitant pas garder une masse importante de données tout en limitant les pertes de temps. Ce système de sauvegarde informatique peut être incrémentiel (effectué après une sauvegarde complète), décrémentiel (qui repose sur la gestion de la dernière version des données en préservant les précédents points d’enregistrement) ou par image (enregistrement d’une partition entière du disque dur).

Quant à la sauvegarde complète, elle vise à enregistrer l’intégralité des données, nécessitant un espace très volumineux. Le choix de la solution à adopter doit résulter d’une étude approfondie sur l’état de l’infrastructure informatique de l’entreprise.

Les enregistrements de système

La sauvegarde informatique inclut également les sauvegardes par déduplication et par point de restauration. Il s’agit des enregistrements de système permettant de gérer le système du parc informatique de l’entreprise. Dans la première solution, il est question de sauvegarder l’intégralité du système (après analyse des fichiers à enregistrer, les informations dupliquées ne sont pas conservées), tandis que la seconde option consiste à enregistrer les paramètres du système d’exploitation. Afin de trouver la solution la mieux adaptée aux besoins de son entreprise, il est recommandé de faire appel à des prestataires expérimentés dans le domaine pour une sauvegarde informatique plus efficiente.

Prestataire informatique : des enjeux de taille

Prestataire informatique : les obligations d’information

De plus en plus d’entreprises confient la gestion de leur infrastructure informatique à un prestataire externe, cette solution étant considérée comme la plus avantageuse en termes de coût et de service. En effet, le prestataire informatique a pour mission de veiller sur tout le fonctionnement du parc informatique en mettant en place un système de sécurité et en intervenant en cas de problèmes. Mais son contrat renferme également les obligations d’information lui permettant de rester en contact avec l’entreprise.

Créer un échange collaboratif

Les premières lignes qui constituent les obligations d’information sont le devoir de renseignement et le devoir en mise en garde. Ces volets stipulent en effet que le prestataire informatique doit d’une part connaître tous les besoins du client afin de trouver une solution adaptée, et d’autre part lui signaler toutes les éventuelles erreurs qui surviennent sur son système informatique. De son côté, l’entreprise devra communiquer toutes les informations nécessaires au bon déroulement des activités du prestataire ainsi que les moyens mis à disposition pour ce faire en rédigeant un cahier des charges pour que chaque détail soit considéré. Ces volets doivent par ailleurs être examinés dès la signature du contrat d’externalisation.

L’obligation de conseil

Les obligations d’information doivent également constituer le devoir de conseil afin que le prestataire informatique puisse conseiller son client sur la gestion de son système informatique, du choix du matériel adéquat aux solutions logicielles en passant par la sécurité des données. Et avant de lancer une stratégie de prise en main de l’infrastructure IT de l’entreprise, le prestataire devrait être en mesure de mesurer ses impacts sur toute la structure et conseiller son client sur les démarches à adopter. Il doit dans ce cas entrer en contact avec toute l’organisation de l’entreprise pour une gestion plus optimale. Enfin, le prestataire informatique doit respecter l’obligation de confidentialité dans la mesure où il accède à des données confidentielles.